Sauter la navigation.
Accueil

  • 19 oct. 2016
    Ce colloque abordera les défis auxquels le Japon fait face et les stratégies mises en place pour les relever puis trois tables rondes successives traiteront de grands domaines d’excellence- Environnement et énergies, Santé et vieillissement ; Industrie, numérisation, matériaux - un débat de conclusion explorera de nouvelles pistes de coopération. Il aura lieu de 9h à 19h le 19 octobre, Salle Dussane, Ecole normale supérieure, 45, rue d'Ulm, 75005, Paris inscription obligatoire sur le site https://www.weezevent.com/le-japon-pays-d-innovation

    L’AVRIST a le plaisir de vous convier au colloque qu’elle organise le 19 octobre 2016
    « Le Japon, pays d’innovation »
    L’heure n’est plus où les entreprises allaient chercher au Japon une source d’inspiration pour l’organisation industrielle. S’il fait moins figure de modèle et d’attracteur pour les industriels, les universités et écoles, les centres de recherche et les pôles de compétitivité et les investisseurs européens, le Japon demeure une économie puissante et innovante. Il conserve une importante base de recherche et entretient de nombreuses coopérations très réussies en Europe et dans le monde.

    Ce colloque abordera d’abord les défis auxquels le Japon fait face et les stratégies mises en place pour les relever puis trois tables rondes successives traiteront par grands domaines les secteurs d’excellence du Japon et enfin un débat de conclusion avec la salle explorera de nouvelles pistes de coopération entre le Japon et la France, et plus généralement l’Europe.

    Voici le plan de la journée, avec l’indication des orateurs confirmés. D’autres orateurs notamment japonais viendront s’y ajouter.
    Une traduction simultanée français-japonais est prévue. :
    Défis du Japon : concurrence et avance industrielle, relations avec la Chine en matière d'économie et de géopolitique, statut professionnel des femmes, quelles innovations dans une société vieillissante et dont la population décroît ? Ces défis sont aussi des incitations au changement de l'organisation sociale et industrielle et à une recherche dont pourraient bénéficier d’autres pays: Prof. Robert Boyer,
    Stratégies d’Etat : Stimulation de l’innovation au Japon. Diplomatie scientifique du Japon : ses domaines thématiques et ses aires géographiques privilégiées. Jacques Maleval, Conseiller pour la Science et la technologie, Ambassade de France au Japon, Shigemitsu Toma, Attaché scientifique, Ambassade du Japon en France.
    La stratégie du CNRS au Japon, Arnaud Lalo, CNRS.

    Table Ronde 1 : Energie, environnement, transition énergétique, animée par Yukiko Fukasaku.
    - Prof. Yveline Lecler, Professeur émérite Sciences-Po Lyon, IAO-ENS Lyon, Natacha Aveline, Directrice de Recherche, CNRS, Christophe Debouit, NEDO, New Energy and Industrial Technology Development Organization,

    Conférence invitée : Marc Giget président de l'Institut européen de stratégies créatives et d'innovation.

    Table Ronde 2 : Santé, neuro-sciences, vieillissement, animée par Roberte Manigat, médecin de santé publique.
    - Denis Le Bihan, Directeur de Neurospin, CEA ; Dr. Hovagim Bakardjian, Institut du Cerveau et de la Moelle épinière, Paris ; Prof. Rachel Sherrard, Université Pierre et Marie Curie, Paris

    Table Ronde 3 : Organisation industrielle et numérisation, Usine du futur, Matériaux, Robotique, Technologies de l’information et de la communication, objets connectés, Espace, animée par Elisabeth Frémaux.
    - Prof Etienne Gheeraert, Grenoble ; Philippe Thomas, Limoges ; Pierre-Henri Pisani, CNES, Tokyo ; Edouard Geoffrois ANR.

    Table ronde de conclusion animée par Pierrick Fillon, Commission européenne et par Jean-François Sabouret

    (Inscription obligatoire sur le site https://www.weezevent.com/le-japon-pays-d-innovation une participation de 25€ aux frais de déjeuner buffet et pause-café, réglable en ligne par carte, est demandée lors de l'inscription. Les orateurs et organisateurs ont reçu par message séparé un code promotionnel : en entrant ce code dans la zone "Inscription", ils s'inscrivent gratuitement)

    (L’inscription est requise pour tous : ceci permet d’éditer une liste exacte et complète des participants utile pour tous et pour les contrôles de sécurité).
    Vous pouvez communiquer cette annonce et le lien pour l’inscription.
    Pour toute question merci d’envoyer un message à contact@avrist.fr
    L’AVRIST remercie vivement l’Ecole normale supérieure, l’Ambassade du Japon et la JSPS pour leur concours décisif à l’organisation de cette journée.

  • 14 sept. 2016
    Présentation de l’ouvrage ''La poutre et la paille écologiques : l'industrie à la rescousse du climat''de Christine Benard et Dominique Levesque en présence de Christine Bénard. Débat avec Yves Le Bars. Lieu AUF, 4, Place de la Sorbonne de 17h à 19h. inscription gratuite mais obligatoire sur la page : https://www.weezevent.com/avrist-industrie-et-climat-debat-avec-c-benard-et-yves-le-bars

    Le 14 septembre de 17h à 19h ; AUF, Salle de colloque, 4, Place de la Sorbonne, 75005 présentation de l’ouvrage (cf. PJ Annonce livre C. Benard) ''La poutre et la paille écologiques : l'industrie à la rescousse du climat'' par Christine Benard, auteur avec Dominique Levesque http://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/17516/la-poutre-et-la-paill... et d’un débat animé par Yves Le Bars, Président du Comité Français pour la Solidarité Internationale. Pour ce débat l’inscription est gratuite mais obligatoire sur la page : https://www.weezevent.com/avrist-industrie-et-climat-debat-avec-c-benard... Merci de vous inscrire rapidement car le nombre de places est limité.

  • 4 juin 2015
    Mise en ligne de la synthèse des travaux. Vous trouverez cette synthèse sous forme pdf en finchier joint à la présente annonce.

    Conclusions générales du colloque :

    1. Le sentiment d’appartenance (à un réseau ou une association qui le représente) : selon les bonnes pratiques dont nous avons connaissance, la création du sentiment d’appartenance doit commencer avant (préparer l’arrivée des personnes dans de bonnes conditions), continuer pendant le séjour (ex : welcome party, farewell party… ; ce n’est pas toujours le cas) et être poursuivi après. Lorsqu’il n’y a pas de vie commune (ex : boursiers dispersés dans des établissements différents), il faut créer une expérience commune.
    2. Il y a une différence entre membres d’une association et sympathisants sur réseaux sociaux ; se pose donc la question du modèle économique des associations qui reste très ouvert à cause du développement des réseaux sociaux d’une part et d’autre part au caractère poreux de ces réseaux : un même individu appartient à plusieurs réseaux et les réseaux ouvrent de plus en plus leurs activités à des personnes extérieures ; il en résulte une moindre incitation à acquitter une cotisation.
    3. On est sûr de l’utilité des efforts pour accueillir les étrangers, mais on ne sait pas encore bien en revanche mesurer si l’effort de suivi vaut la peine et bénéficie à l’ensemble des acteurs. Se pose alors la question de l’évaluation du résultat escompté suite au déploiement de ces investissements de suivi.
    4. Pour tous les pays observés il y a implication locale importante des ambassades (pas seulement du personnel diplomatique qui bouge, mais des personnes locales qui assurent la continuité) pour animer les réseaux.
    5. Dans les relations internationales, l’influence et la puissance d’un pays sont complémentaires. L’influence n’est pas seulement une compétition entre Etats, elle produit aussi des bénéfices mutuels : brassage, tolérance, communautés mixtes, échanges…
    6. L’adhérent peut être motivé par l’espoir de services matériels tels qu’aide à l’emploi ou mise en relation en vue de projets ou de fund-raising. Mais il l’est aussi par la possibilité d’apporter une contribution à une collectivité, de s’intégrer dans une communauté, de se revêtir du prestige d’une institution. Il est autant et même plus important de donner que de recevoir. Il faut inciter les adhérents à s’impliquer activement et valoriser leurs apports et leur utilité pour le groupe.
    7. Il serait très souhaitable que diverses sciences sociales développent des travaux de recherche sur les réseaux d’alumni et d’anciens boursiers, leurs pratiques, leurs enjeux, leur impact.

Accueil

L'AVRIST, Association pour la Valorisation des Relations Internationales Scientifiques et Techniques, rassemble depuis 1982 des personnes qui assument ou ont assumé des fonctions de conseiller ou d'attaché scientifique en Ambassade de France, ou toute autre fonction, publique ou privée, à l'étranger, ainsi que des professionnels des relations internationales dans les domaines de la recherche, de la science, de la technologie et de l'industrie.

Depuis 1997, l'AVRIST organise régulièrement des Colloques et Conférences-débat  autour d'un thème important et d'actualité concernant les relations internationales, tels que par exemple :

les think tanks et les réseaux d'influence,

les modlités de mobilisation et de consultation de l'expertise scientifique,

les visions comparées de la diplomatie scientifique,

les biens publics mondiaux,

les relations science et société, ...

Nos événements sont organisés en partenariat avec les ambassades de France et les ambassades des pays concernés à Paris, ainsi que des organismes ou institutions actives sur les thèmes retenus.

(Voir à la rubrique Présentation le détail de nos activités récentes).

L'AVRIST ouvre largement ses activités aux acteurs et aux observateurs des relations internationales dans les domaines de la recherche, de la science et de la technologie et de l'industrie. Nous vous invitons à participer à nos conférences et à nous rejoindre.